Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/557

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dīvĭdo, vīsi, visum, ĕre, tr., ¶ 1 diviser, partager : si omne animal secari ac dividi potest Cic. Nat. 3, 29, si tout animal peut être coupé et divisé en parties ; muros Virg. En. 2, 234, faire une brèche dans les murs ¶ Gallia est divisa in partes tres Cæs. G. 1, 1, 1, la Gaule est divisée en trois parties, cf. 3, 7, 6 ; 1, 12, 4 ; etc. ‖ [en part.] partager en deux : Liv. 24, 6, 7 ; 23, 17, 10 ‖ [sens obscène] Pl. Aul. 283mors Tiberii Gracchi divisit populum unum in duas partes Cic. Rep. 1, 31, la mort de Tibérius Gracchus a divisé un peuple unique en deux factions ; divisum (esse) senatum, divisum populum Cæs. G. 7, 32, 5, il y avait division dans le sénat, division dans le peuple ‖ bona tripartito Cic. Tusc. 5, 40, diviser les biens en trois espèces, admettre trois sortes de biens ; hoc est non dividere, sed frangere Cic. Fin. 2, 26, ce n’est pas là diviser [faire une division logique], c’est rompre en pièces, cf. Or. 115 ; 117divisa sententia est Cic. Mil. 14, il y eut division du vote [vote séparé sur chacune des questions que l’on distingue dans une proposition soumise au sénat] ‖ verba Suet. Aug. 87, séparer les mots dans l’écriture ‖ [poét.] mettre en morceaux, rompre : concentum Hor. Ep. 1, 15, 31, rompre un accord ; iram Hor. S. 1, 7,13, une animosité ¶ 2 distribuer,répartir: agrum viritim Cic. Br. 57, partager les terres par tête, cf. Rep. 2, 33 ; Tusc. 3, 48equitatum in omnes partes Cæs. G. 6, 43, 4, répartir la cavalerie sur tous les points, cf. Liv. 28, 2, 16 ; 37, 45, 19, etc. ; [fig.] sic rationem belli esse divisam ut... Cæs. C. 3, 17, 3, la situation respective des belligérants était la suivante... ‖ agros viritim civibus Cic. Rep. 2, 26, distribuer les terres par tête aux citoyens (Liv. 1, 47, 11) ; prædam militibus Sall. J. 91, 6, distribuer le butin aux soldats ; divisit in singulos milites trecenos æris Liv. 40, 59, 2, il donna à chaque soldat trois cents as ; bona inter se diviserant Nep. Thras. 1, 5, ils s’étaient partagé les biens ; agros per veteranos Suet. Dom. 9, répartir les terres entre les vétérans ; aliquid cum aliquo {{AbrAuteur|Pl}. Aul. 767, etc. ; Sen. Ep. 88, 11 ; 95, 51 ; Curt. 5, 12, 16, partager qqch avec qqn ‖ [poét.] : cithara carmina divides HOR. O. 1, 15, 15, tu partageras des vers (=tu en ménageras les pauses métriques), tu moduleras des vers sur la lyre ¶ 3 séparer : divisa a corpore capita Liv. 31, 34, 4, têtes séparées du tronc ; flumen Rhenus agrum Helvetium a Germanis dividit Cæs. G. 1, 2, 3, le Rhin sépare l’Helvétie des Germains (1, 8, 1 ; 5, 11, 9 ; C. 3, 36, 3 ; etc.) ; seniores a junioribus Cic. Rep. 2, 39, séparer les plus âgés des plus jeunes ; aliqua re dividi aliqua re Ov. P. 1, 9, 48, être séparé de qqch par qqch ; exiguo divisam freto cernentes Asiam Liv. 38, 16, 5, voyant l’Asie, dont ils n’étaient séparés que par un mince détroit ; quem patria longe dividit Virg. En. 12, 45, que sa patrie retient à une grande distance ‖ distinguer : legem bonam a mala Cic. Leg. 1, 44, distinguer une bonne loi d’une mauvaise ‖ nuancer : gemma, fulvum quae dividit aurum Virg. En. 10, 134, une pierre précieuse, qui tranche sur l’or fauve ; scutulis dividere Plin. 8,196, quadriller une étoffe. >>> inf. parf. sync. divisse Hor. S. 2, 3, 169 ‖ arch. deivid- CIL 1, 205, col. 2, 55.

dīvĭdŭĭtās, ātis, f. (dividuus), partage : Gai. Dig. 35, 2, 80.

dīvĭdus, a, um (divido), séparé, isolé : Att. Tr. 117 ; Gell. 2, 12, 2.

dīvĭdŭus, a, um, (divido), ¶ 1 divisible, réductible en parties : Cic. Nat 3, 29 ; Tim. 19 ¶ 2 divisé, séparé, partagé : dividuom talentum facere Pl. Rud. 1408, partager en deux un talent ; arbor dividua Plin. 16, 122, arbre qui se bifurque ¶ [t. de gram.] partitif :Prisc. 2, 31.

Dīvi frātres, m., expression désignant M. et L. Verus : Callist. Dig. 2, 4, 3 ; Marc. Dig. 39, 4, 16, 10, etc.

dīvĭgĕna, æ, m.f. (divus,geno), né d’un dieu : Gloss. Gr.-Lat.

dīvīna, æ, f. (divinus), devineresse : Petr. 7, 2.

dīvīnācǔlum, i, n. (divino), instrument de divination : Itala, Num. 22, 7.

dīvīnālis, e (divinus), qui concerne Dieu : divinalis philosophia Isid. 2, 24, théologie.

dīvīnātĭo, ōnis, f. (divino), ¶ 1 divination, art de deviner, de prédire : Cic. Div. 1, 1, etc.animi Cic. Fam. 3, 13, 2, pressentiment ¶ 2 débat judiciaire préalable, en vue de déterminer entre plusieurs postulants qui sera l’accusateur : Cic. Q. 3, 2, 1 ; cf. le discours de Cic, Divinatio in Cæcilium.

dīvīnātŏr, ōris, m. (divino), devin : Firm. Math. 5, 5.

dīvīnātrix, icis, f., devineresse: Capel. 1, 7 ; artes divinatrices Tert. Anim. 46, la divination.

dīvīnātus, part. p. de divino.

dīvīne (divinus), ¶ 1 à la façon d’un dieu : Pl. Amph. 976 ¶ 2 divinement, excellemment, parfaitement : Cic. CM 44 ¶ 3 en devinant : cogitare divine Cic. Div. 1, 124, prévoir ‖ divinius Cic. Rep. 2, 10.

dīvīnĭtās, ātis, f. (divinus), ¶ 1 divinité, nature divine : Cic. Nat. 1, 34 ; de Or. 2, 86 ; Div. 2, 119 ; Liv. 1, 15, 6 ¶ 2 excellence, perfection: divinitas loquendi Cic. Or. 62, éloquence divine ‖ pl. divinitates : Vitr. 9, 1.

dīvīnĭtus (divinus), ¶ 1 de la part des dieux, venant des dieux, par un effet de la volonté divine : Cic. de Or. 1, 202 ; Verr. 4, 69 ; Virg. G. 1, 415 ¶ 2 par une inspiration divine : Cic. de Or. 1, 26 ; Sull. 43 ¶ 3 divinement, merveilleusement, excellemment: Cic. Fam. 1, 9, 12 ; Att. 1, 16, 9 ; de Or. 1, 49 ; Sen. 30.

dīvīno, āvi, ātum, āre (divinus), tr., deviner, présager, prévoir : aliquid Cic. Att. 16, 8, 2, prophétiser qqch (Div. 1, 123) ‖ [avec prop. inf.] : Fam. 6, 1, 5 ; CM. 12 ¶ [avec int. ind.] : Fam. 6, 3,2 ; Liv. 8, 23 ; 40, 36 ; 41, 24 ‖ [abst] : Cic. Div. 1, 125 ; 2, 20 ; de re Nep. Ages. 6, 1, prophétiser sur qqch.

dīvīnum, i, n. (divinus), ¶ 1 le divin : Sen. Ep. 66, 11 ‖ sacrifice divin : Liv. 8, 10, 13 ¶ 2 divination : Tert. Apol. 26 ‖ pl., prédictions : Aug. Civ. 19, 23.

1 dīvīnus, a, um (divus), ¶ 1 divin, de Dieu, des dieux : animos esse divinos Cic. Læ. 13, [dire] que l’âme est d’essence divine ; nihil ratione divinius Cic. Nat. 1,37, rien de plus divin [d’un caractère plus divin] que la raison ; divinissima dona Cic. Leg. 2, 45, présents tout à fait dignes des dieux ; res divina Cic. Nat. 3, 47, cérémonie religieuse, offrande, sacrifice ; res divinæ Cic. Div. 1, 7, affaires religieuses, culte, religion [ou bien Tusc. 5, 7, la nature, ou bien Sest. 91, le droit naturel] ; divina humanaque {{AbrAuteur|Pl.} Amph. 258, toutes choses, tout sans exception ; divina scelera Liv. 3, 19, 11, crimes contre les dieux ; divina verba Cat. Agr. 14, 3, formules d’expiation ¶ 2 qui devine, prophétique : Cic. Div. 1, 63 ; Nep. Att. 9, 1futuri Hor P. 218, qui devine l’avenir, cf. O. 3, 27, 10 ¶ 3 divin, extraordinaire, merveilleux, excellent : divinæ legiones Cic. Phil. 5, 28, admirables légions, cf. Tusc. 1, 79 ; divinus in dicendo Cic. de Or. 1, 40, qui parle divinement ; divinus fuit in supplicatione deneganda Cic. Q. 2, 6, 1, il s’est conduit divinement en refusant la supplication ¶ 4 divin [en parl. des empereurs] : divina domus Phæd. 5, 8, 38, la maison impériale, la famille des Césars ¶ 5 divinus morbus Apul. Apol. 50, épilepsie. >>> arch. deivinus CIL, 1. 603, 16.

2 dīvīnus, i, m., devin, Cic. Div. 1, 132 ; Fat. 15 ‖ diseur de bonne aventure : Hor. S. 1, 6, 114.

Dīvĭo, ōnis, m., Divion [ville de la Lyonnaise, auj. Dijon] : Greg.-Tur. 2,19-ōnensis, e, de Divion : Ibid.

dīvīsē (divisus), en coupant, en partageant : Gell. 1, 22, 16.

dīvīsi, parf. de divido.

dīvīsĭbĭlis, e (divido), divisible : Tert. Anim. 14.

dīvīsĭbĭlĭtĕr, d’une manière divisible : Greg. M. Job. 30, 17.

dīvīsim, c. divise : Hier. Ep. 100, 14.

dīvīsĭo, ōnis, f. (divido), ¶ 1 partage, répartition, distribution: Tac. An. 1, 10 ; Just.11,13, 7 ‖ vote par division : Ascon. ad Cic. Mil. 14, cf. divisa sententia à divido § 1 ¶ 2 distribution, présents faits par les magistrats dans les occasions solennelles : Paul.