Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/558

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Dig. 30, 122 ¶ 3 [sens obscène, cf. divido §1] : Cic. Fam. 9, 22, 4 ; Quint. 8, 3, 46 ¶ 4 division [t. de log. et de rhét.] : Cic. Off. 3, 9 ; etc. ¶ 5 [math.] division : divisio binaria Aug. Serm. 252, 8, division par deux.

dīvīsīvus, a, um, servant à diviser, à la division : Boet. Ar. top. 7, 2.

dīvīsŏr, ōris, m. (divido), ¶ 1 celui qui sépare, qui divise : Apul. Mund p. 57 ¶ 2 celui qui partage : Cic. Phil. 11, 13 ¶ 3 distributeur d’argent au nom d’un candidat, courtier d’élection : Cic. Planc. 48 ; Mur. 54 ; Verr. pr. 23 ; etc. ¶ 4 diviseur [math.] : Boet. Geom. 1, p. 1333 Migne.

dīvisse, v. divido >>>.

dīvīsūra, æ, f. (divido), ¶ 1 incision : C.-Aur. Acut. 3, 4, 37 ; Chron. 2, 12, 146 ; Pall. 11, 12, 7 ; [= χιασμός] C.-Aur. Chron. 1, 4, 118 ¶ 2 fourche [d’un arbre] : Plin. 16, 122 ‖ pl., fentes [dans une fleur] : Plin. 25, 167.

1 dīvīsus, a, um, p. de divido ‖ adjt, séparé, divisé : divisior Lucr. 4, 962 ; bellum tam late divisum Cic. Pomp. 31, guerre portée sur des points si éloignés les uns des autres.

2 dīvīsŭs, dat. sing. ŭī, m, partage : facilis divisui Liv. 45, 30, 2, facile à partager ; divisui esse magistratibus Liv. 33, 46, 8, être partagé entre des magistrats ; divisui habere Gell. 20, 1, 40, partager.

dīvĭtātĭo, ōnis, f. (divito), action de s’enrichir : *Petr. 117.

Dīvĭtenses, ium, m., habitants de Divitia [en face de Cologne] : Amm. 26, 7.

dīvĭtĭa, æ, f., richesse : Att. Tr. 265 ; v. divitiæ.

Dīvĭtĭācus, v. Diviciacus.

dīvĭtĭæ, ārum, f., biens, richesses : Cic. Læ. 86 ; Att. 1, 4, 3 ‖ [fig.] : divitiæ ingenii Cic. de Or. 1, 161, richesse du génie ; orationis Cic. Fam. 4, 4, 1, les trésors du style ; verborum Quint. 10, 1, 13, richesse d’expression.

dīvĭtĭor, v. dives.

dīvĭto, āre (dives), tr., enrichir : Turpil. Com. 198 ‖ [fig.] Att. d. Gell. 14, 1, 34.

Divixtus, i, m., nom d’homme : CIL 3, 1636.

Dīvŏdūrum, i, n., ville de la Gaule Belgique, [nommée plus tard Mediomatrici, puis Mettis, auj. Metz] : Tac. H. 1, 63.

dīvolsus, part. de divello.

dīvolvo, ĕre, tr., rouler [dans son esprit] : Amm. 26, 4, 3.

Dīvŏna, æ, f., nom celtique de la capitale des Cadurques [auj. Cahors] : Aus. Urb. 14, 32.

dīvorsus, dīvorto, v. diver-.

dĭvortīum, ĭi, n. (divorto), ¶ 1 divorce : divortium facere Cic. Att. 12, 52, 2, divorcer, cf. 1, 18, 3 ; Phil. 2, 69 ¶ 2 séparation : divortia aquarum Cic. Att. 5, 20, 3 ; Fam. 2, 10, 2, ligne de partage des eaux ; divortium itinerum Liv. 44, 2, embranchement de deux routes ; divortium artissimum Tac. An. 12, 63, détroit le plus resserré [littt, point de séparation le plus étroit] ‖ [fig.] : divortia doctrinarum Cic. de Or. 3, 69, séparation de doctrines, d’écoles ; divortium hiemis et veris Col. 4, 27, 1, période qui sépare l’hiver du printemps.

>>> forme divertium Cic. Fam. 2, 10, 2 ; Att. 5, 20, 3.

dīvulgātĭo, ōnis, f. (divulgo), action de répandre (divulguer, publier) : Tert. Test. an. 5.

dīvulgātŏr, ōris, m., celui qui divulgue, propagateur : Gloss.

dīvulgātus, a, um, ¶ 1 part. de divulgo ¶ 2 adjt, commun, banal, vulgarisé : Lucr. 6, 8 ; Cic. Fam. 10, 26, 2 : Tac. An. 4, 11divulgatissimus Cic. Fam. 10, 26, 2.

dīvulgo, āvi, ātum, āre (dis, vulgo), tr., ¶ 1 divulguer, publier, rendre public : Cic. Att. 13, 21, 4 ; Or. 112 ; Cæs. C. 1, 20, 1 ‖ [avec prop inf.] répandre le bruit que : Cic. Fam. 6, 12, 3 ; Suet. Claud. 39 ¶ 2 divulgari ad Cic. Sen. 11, se prostituer à.

dīvulsi, parf. de divello.

dīvulsĭo, ōnis, f. (divello), action d’arracher, de séparer, de diviser : Sen. Ep. 99, 15 ; Hier. Ep. 117,3.

dīvulsus, a, um, part, de divello,

dīvum, i, n. pris subst (divus), l’air, le ciel : sub divo Varr. L. 5, 65 ; Cic. Verr. 1, 51 ; Virg. G. 3, 435, en plein air, sous le ciel ‖ [fig.] sub divum rapere Hor. O. 1, 18, 13, exposer [des mystères] au grand jour.

1 dīvus, a, um, divin : Næv. d. Non. 197, 15 ; Cic. Phil. 2, 110 ; v. divum ; v. diva.

2 dīvus, i, m., dieu, divinité : Liv. 7, 26, 4 ; divi Cic. Nat. 1, 63 ; Div. 1, 1, les dieux, cf. Pl., Ter., Lucr., Virg., Hor., etc. ‖ titre donné, après leur mort, aux empereurs divinisés ; et d’abord à Jules César : Virg. En. 6, 792 [cf. divus Julius Cic. Phil. 2, 110].

>>> gén. pl. divom Pl., Ter., Lucr., Virg., Hor.

dixe, v. dico >>>.

dixi, parf. de dico.

dixis, dixti, v. dico >>>.

Dĭyllus, i, m. (Δίυλλος) historien grec : Plin. 1, 7.

Dmōis, idis, f. (Δμωίς), nom de femme : CIL 5, 7169.

1 do, dĕdī, dătum, dăre, tr., pour le sens, participe de deux racines confondues da donner et dha placer, v. condere, abdere, etc.

I [en gén.] donner : dare, recipere merita Cic. Læ. 26, rendre, recevoir des services ; par ratio acceptorum et datorum Cic. Læ. 58, compte égal (balance exacte) du reçu et du donné ; obsides Cæs. G. 1, 19, 1, donner des otages ; alicui aliquid in manum, in manus Pl. Trin. 126, 130, donner qqch à qqn en mains propres, cf. Bac, 769 ; e manibus in manus Pl. Trin. 902, de mains propres en mains propres ‖ octroyer, concéder, accorder : modica libertate populo data Cic. Rep. 2, 55, en octroyant au peuple une liberté modérée ; ei dantur imperia Cic. Rep, 1, 68, on lui accorde des commandements ‖ confier, remettre : litteras ad te numquam habui cui darem, quin dederim Cic. Fam. 12, 19, 3, je n’ai jamais eu une personne à qui remettre une lettre à ton adresse, sans lui en remettre une ; dare litteras ad aliquem = remettre au courrier une lettre pour qqn, donc écrire à qqn ; [de là] litteræ Corcyræ datæ Cic. Fam. 4, 14, 1, lettre (confiée) écrite à Corcyre ; [le courrier ou la pers. chargée de la lettre la livre au destinataire reddit, rarement dat Cic. Att. 5, 4, 1 ; Cæl. Fam. 8, 2, 2 ; Nep. Pelop. 3, 2] ‖ pœnas dare, v. pœna ‖ présenter, fournir, offrir : ad prætores vinum Cat. frg. 64, 1, fournir du vin à destination des préteurs ; tui spem das Cic. Rep. 1, 15, tu fais espérer que tu interviendras, que tu prendras la parole ; dabant hæ feriæ tibi opportunam sane facultatem ad explicandas tuas litteras Cic. Rep. 1, 14, ces jours de fête t’offraient une excellente occasion de te donner librement à tes études ; ansas alicui ad reprehendendum Cic. Læ. 59, présenter le flanc aux critiques de qqn ; multæ causæ suspicionum dantur Cic. Læ. 88, il s’offre souvent des sujets de soupçons ; iter alicui per provinciam dare Cæs. G. 1, 8, 3, laisser à qqn le droit de passage dans la province ; inter se fidem et jusjurandum dant Cæs. G. 1,3, 8, ils échangent leur parole et un serment ‖ operam dare, v. operatempus, locus, fors se dat, le moment, l’occasion, le hasard se présente : Liv. 28, 5, 8 ; 1, 45, 3, etc. ; Sen. Ep. 79, 5 ; cf. Cic. Att. 3, 23, 5, ‖ [avec adj. verbal] confier : librum Cossinio ad te perferendum dedi Cic. Att. 2, 1, 1, j’ai confié à Cossinius la mission de te porter le livre ‖ permettre : sin homo amens diripiendam urbem daturus est Cic. Fam. 14, 14, 1, mais si notre furieux a l’intention de permettre le pillage de la ville ; v. Gaffiot. M. Belge, 33, p. 220.

II [sens part.] : ¶ 1 nomina Cic. Phil. 7, 13, donner son nom, s’enrôler pour le service militaire ‖ manus Cic. Læ. 99 ; Att. 2, 22, 2 ; Cæs. G. 5, 31, 3 ; Nep. Ham. 1, 4, tendre les mains pour qu’on les enchaîne, s’avouer vaincu ; v. terga¶ 2 [droit] : do, dico, addico (les trois mots consacrés, tria verba Ov. F. 1, 47), formule sacramentelle que prononçait le préteur, résumé de ses attributions judiciaires : dare (judicem, judicium), donner un juge et une formule ; dicere (jus), déclarer le droit en réglant l’instance ; addicere, confirmer la volonté des parties ¶ 3 accorder, faire une concession : satis mihi dedisti, cum respondisti... Cic. Tusc. 2, 28, tu m’as assez accordé en me répondant... ; hoc dabitis... oportere Cic. Fin. 2, 86, vous ferez cette concession qu’il faut..., cf. Inv. 1, 53 ; Tusc. 1, 25 ; Fin. 5, 83 ‖ [avec