Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/563

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dômînïcum, », n, (dominicus), U 1 recueil des vers de Néron : Suet. Vit. 11 1T 2 service divin du dimanche : Cypr. Op. p. 203.

i dômïnïcus, a, um (dominus), II 1 du maître, qui appartient au maître : Afran. Com. 283; Vabr R. 2, 10, 10; Col. 9 prssf. 1 11 2 de l’empereur, qui appartient à l’empereur : Cod. JUST. 7, 38 11 3 du Seigneur, de Dieu : dies dominicus ou dominica Tert. Coron. 3, Hier. Ep. 100, 17, le jour du Seigneur, le dimanche.

2 Dômïnïcus; {, m., surnom romain : Inscr. ¶ Dominique, martyr africain : Eccl.

dômïnïum, îi, n. (dominus), propriété, droit de propriété : ULP. Dia. 19, 2; Vell. 2, 80, 4; Liv. 45,14, 15 II banquet solennel, festin : Lucil. d. Non, 281, 25; Cic. Verr. 3, 9 II pi., dominations = maîtres, tyrans [fig.] : Sen. Vit. 4, 4.

dômïno, are, vaincre, dompter, v. dominor : Fort. 3, 14, 16; TEtvr. 2, 17.

dominor, âtus sum, art (dominus), int., K1 être maître, dominor, commander, régner [pr. et figj : in capite alicujus ClC Quinct. 94, être maître de la vie de qqn ; in exercitu Liv. 8, 31, 7, régner sur l’armée ; in aliquem Liv. 3, 53, 7, sur qqn ; [mais deus dominons in nobis Cic. Tuse. 1, 74 = dieu qui règne en nous] Il in judiciis Cic. Csecil. 24, être le maître (faire la loi) dans les tribunaux , cf. Verr. 1, 136 II si (senec-lus) usque ad ultimum spiritum dominatur in suos Cic. CM 38, à condition qu’elle commande aux siens jusqu’à son dernier jour ¶ être prédominant^ jouer un rôle prépondérant : it inter quos domi-nantur C/ES. G. 2, 31, 6, ceux parmi lesquels ils ont l’hégémonie ; usus dicendi in omni libéra civitate dominatur Cic. de Or. 2, 33, la pratique de l’éloquence joue un rôle souverain dans toute cité libre, cf. 3, 213 1T 2 [constr. poster.] a) [avec dat.] commander à: Glaud, Ruf. 1, 143; b) décad. avec gén. : Lact. Ir. 14, 3.

S) > [sens pass arch.] être sous la domination : PoET.d. Cic. Off. 1, 139, cf, Nigid. d. Prisc. p. 793 ; Iren. 3, 8, 1.

dômïnûla, as, i., dim de domina : M.-Aurel. d. Front. Ep. 5,24.

dômïnûlus, »’, m., dim. de dominus: SCEV0L. Dig, 32, 1, 41.

dominus, t, m. (domus), 1F1 maître [de maison], possesseur, propriétaire : nec domo dominus, sed domino domus honestanda est Cic. Off. 1, 139, ce n’est pas la maison qui doit honorer le maître, c’est le maître qui doit honorer la maison II aliquem dominum esse rerum suarum vetare Cic. Ac. 3, 11, frapper qqn d’interdit H 2 chef, souverain, arbitre, maître [pr. et fig.] : populi dotnini sunt legum Cic. Hep. 1, 48, les peuples sont les maîtres des lois ¶ domimis epuli Cic. Vatin. 31 ; dominus con-

vivii Petr. 34, 5, ou [abs*] dominus Varr. d. Non. 281, 21, celui qui donne un festin, qui régale, amphitryon II l’organisateur (de jeux) : {{sc|Pl}. As. 3; Cic. AU. 2, 19, 3 H 3 Seigneur [nom donné aux empereurs après Auguste et Tibère] : Suet. Dom. 13 114ami, amant:Ov.>lm.3,711115 terme de politesse qui répond au Monsieur des modernes :Sen. Ep.

3, 1 11 6 le Seigneur, Dieu: ECCL. dôomïporta, as,f. (domus,porto),

[mot forgé], celui qui porte sa maison [en pari du colimaçon] : Poet. d. Cic. Div. 2, 133.

dômïsëda, as, f. (domus, sedeo), celle qui garde la maison, sédentaire : CIL 6, 11602.

Dômïtïa, œ, f., nom de femme Il not’ D. Lepida, mère de Messa-linc et tante de Néron : Tac An, 11, 37 sq; D. Calvilla, mère do Marc-Aurèle : Capitol.

Dômïtïa via, f., voie Domi-tia [en Gaule] : Cic. Font. 18 H Dômïtïa lex, loi Domitia : Cic. Agr. 2, 18.

i Dômïtïânus, a, um, de Domi-tius : Cxs. C. 1, 16 ¶ de Domi-tien : Domitiana via Stat. S.

4, prssf; 4, 3, la voie Domitienne [de Rome à Literne].

2 Dômïtïânus, i, m., Domi-tien [douzième empereur de Rome] : Suet. Dom.

Dômïtil-la, se, f., nom de femme : Inscr.

1 dômï-tïo, c. do-mvMio.

2 dômï-tïo (domo), c. domilura: Gloss.

i Dômïtïus, îi, m., nom d’une famille romaine, comportant deux branches, les Calvini et les Ahenobarbi: ClC; CMS.,etc. H Dc-mitius Marsus [poète latin] : Mart. 2, 711| adj., v. Domitia.

2 Dômïtïus, ii, m. (domus), c. Domiducus: Aug. Civ. 6, 9.

dômïto, are, fréq. de domo, tr., dompter, soumettre : VlRG. G. 1, 285; Plin. 8, 25.

dômïtôr, ôris, m. (domo),dorap-teur, celui qui dompte, qui réduit, qui dresse [les animaux] : Cic. Off. 1, 90 ¶ vainqueur, celui qui triomphe de : Cic. Mil. 35; Rep. 1, 5.

dômïtrix, ïcis, f., celle qui dompte [pr. et fig.] : Virg. G. 3, 44; Plin. 36, 127.

dômïtûxa, se. f. (domo),. action de dompter, de dresser : Plin. 8, 180.

1 dômïtus, a, um, part, de domo,

2 dômïtus, abl. û m., c. domi-tura: Cic. Nat, 2,151.

domna, as, f. (sync. p. do-mina): FOBT.&i&

domnœdïus, ï», m. (sync. p_. dominœdius), maître d’une maison: Aug. Psalm. 38, 21; Gloss.

Domnïca, as, t., nom de femme: CIL 5, 6253.

domnïcus, a, um, sync. p. dominicus : CIL 6, 8635.

domnïfunda, se, f., et domnl-prsedïa, as, f. (domina, fundus, prsedium), maîtresse d’un fonda de terre, d’une ferme : CIL 6, 21611; 14, 3482.

DomnÏTius, », m., surnom et nom d’homme : Inscr.

Domnô tonus, v. Dumnotonus.

domnûla, m, f. (p. dominula), petite femme, épouse : M.-Aur. d. Front, ep. ad. M. Cses. 5, 24.

domnus, i, m., sync. p dominus : Aug. Serm. 111 extr.

domo, ùi, îtum, are (ha^Aw), tr., 111 dompter, réduire, dresser, apprivoiser [les animaux] : feras beluas Cic 2, 161, dompter des bêtes sauvages, cf. Off. 2, 14 II 2 vaincre, réduire, subjuguer [pr. et fig.] : nationes Cic PrOv. 5, dompter les nations ; terram rastris Virg. En. 9, 608, dompter le sol avec la charrue ; domitas habere libidines ClC de Or. 1, 194, tenir les passions sous le joug.

g>) > pf. domavi Porph. Hor. S. 2,6.12; domatus Petr. 74,14.

dômùi, parf. de domo.

dômûis, gén., v. domus W->.~

dômùltïo, ônis, f. (domum Mo, cr. Cic. Div. 1, 68) retour à la maison : Pac, Ace d. Her. 3, 34; 4, 43, et. Non. 96, 2.

dômuncûla, as, f., dim. de domus, petite maison, maisonnette; Vitr. 6, 10 i eabine [de navire] : Gloss.

dômûs, ûs (locatif domi), t., If 1 maison, demeure, logis, habitation : domi Cic. Fin. 5, 42, à la

maison; domi nostrse Cic Verr. 2, 5, chez nous; aliénée domi Cic. Tusc. 1, 51, chez un autre; domi Cœsaris Cic Att. 1, 12, 3, dans la maison de César II domum Pom-ponii venire Cic. Off. 3, 112 (in domum Cic. Cat. 1,18), aller chez Pomponius; domos suas invitant Sall.. J, 66, 3, ils invitent chez eux II domo Cic. Or. 89, de sa maison, de chez soi, cf. Clu. 27 D in domo sua Nef. Atcib. 3, 6,