Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/66

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

suis 11 2 s’arrêter en se tenant droit, se tenir debout : jacere talum, ut reclus adsiStat. ClC. Fin. 3, 54, jeter l’osselet de manière qu’il tombe en se tenant droit; recto adsistere trunco Ov. M. 7, 640, s’immobiliser sous la forme d’un tronc qui s’élève tout droit.

II = adstare : 1T 1 se tenir (debout) près de : ad epulas régis ClC. Rep. 2, 37, se tenir debout près de la table du roi [pour servir], cf. Quint. 8, 4,’28; Tac. H. 2, 80; 4, 46, etc. ¶ [dat.] foribus Tac. An. 15, 31, se tenir à la porte ; honores petituri adsistebant curiee foribus Plin. Ep. 8, 14, 5, ceux qui voulaient briguer les charges se tenaient aux portes de la curie ; adsistens simulacro Jovis Suet. Cal. 33, debout près d’une Stat.ue de Jupiter H 2 [."&•] assister en justice [alicui, qqn] : adsisle-bam Vareno Plin. Ep. 7, 6". 3, j’assistais Varénus, cf. Tac. D. 39; Plin. Ep. 10, 81, 6.

adsistrix (ass-), v. adsestrix.

adsïtus (ass-), a, iim, H 1 v.ad-sero 11 2 (situs) placé à côté : Apul. Flor. 2 ; Aus. Mos. 335.

adsôcïâtus (ass-), a, um, part, de adsocio.

adsôcïëtâs (ass-), âtis, t., association :_Cod.Th 13, 5, 14,2.

adsôcïo (ass-), âvi, âtum, are, tr., joindre, associer : Stat. Th. 3, 454 il’ assujettir: Claud. 14.482.

adsôcïus (ass-), a, um, uni à, joint à : Capel. 4, 327 II apparenté à : Cassiod. Var. 3. 47, 4

adsôlëo (ass-),ère,int., H1 [mode pers. seul’ à la 3* p. sing. et plur.j, avoir coutume : ponite hic qux adsolent PL. Pers. 759, placez là les choses accoutumées, cf. Ter. And. 481; Ctc. Inv. 2, 122; Liv. 6, 52, 16 ; 9, 14, 3 ; 27, 26, 13 ; censuervnt ludos magnos tanta peeunia, quanta adsoleret, faciendos Ltv. 34, 44, 2, on décida de consacrer à la célébration des grands jeux la somme accoutumée [adsoleret peut être aussi impers., quanta étant alors un ablatif] K 2 [impers, dans l’expr. ut adsolet, suivant l’usage] : Ctc. Leg. 2, 21; Lse. 7 ; Phil. 2, 82; Lrv. 1, 28, 2; 5, 16, 11 ; etc. ; Tac. H. 2, 6.

adsôlido (ass-), are, tr., consolider : Mar.-Vict. Phys. 18.

adsôlo (ass-), âvi, are, tr., détruire de fond en comble : Tert. 1, 10 ; Apol. 15.

adsônâtio (ass-), Snis, t, accord de sons : Cass. Psalm. 1, 1 etc.

adsôno (ass-), are, 1T 1 int., répondre par un son : [écho] Ov. M. 3, 507; Pers. 1, 102 H 2 tr., faire entendre [des chants] : Apul. M. 11, 7.

adsômis (ass-), a, um, qui fait accord avec : Cass. Psalm. 135 prmf.; 54, 26.

adsp-, v. asp-.

adsterno (ast-) ère, tr., étendre auprès n [empl. au pass. réfl. adster-nor, adstratus] : adsternuntur sepiir lero Ov. M 2, 343, elles se couchent près du tombeau, cf. Tr. 1, S, 43

adstïpùlâtio, ônis, f., accord d’opinion, confirmation : Plin. 29, 101| accord, concordance : QutNT. 11, 3, 175.

adstïpûlâtôr, ôris, m., celui qui s’engage (s’oblige) solidairement avec qqn [pour qqn], répondant, mandataire : Cic. Quinct. 58; Pis. 18 ; Gaius Inst. 3, 110 ; 3, 117 II [fig.] celui qui approuve, partisan,_ tenant : ClC. Ac. 2, 67.

adstipûlâtrix, îcis, t., garante : [décad.J.

adstïpûlâtus, abl. m, m., consentement : Plin, 7, 152.

adstïpûlor, âtus sum, ârî, int., H 1 prendre un engagement (s’obliger) solidairement avec qqn pour le remplacer dans l’obligation [pour être son mandataire] : Gaius Inst. 3, 110 ; 3, 112 H 2 [fig.] se rendre solidaire [alicui, de qqn] : Liv. 39, 5, 3 ¶ donner son adhésion à : Plin. 7, 154.

adstïti, pf de adsisto ou adsto.^

adstïtùo, tûi, tûtum, ère (ad, Stat.uo), tr., placer auprès : Pl. Cap. 846; ad lectum Her. 3, 33, placer près du Ut ; molœ adstituor Apul. M. 9, 11, on m’attache à la meule.

adsto (asto), stîtï, are, int., 11 1 se tenir debout auprès, s’arrêter auprès : asta atque audi PL. Cist. 597, arrête-toi là et écoute ; quis est quem astantem video ante ostium ? PL. Bac. 451, qui est-ce que je vois là debout devant la porte ? ut aStat. farci fer ! Pl. Most. 1172, quelle attitude il a, le pen-dard 1 II adstante ipso Cms. C. 2, 20, 4 [ClC Har. 12], en sa présence ; omnes qui adstabant Tac An. 4, 56, tous ceux qui étaient présents ; cubiculo pauci adstabant Tac. An. 14, 8, il n’y avait que peu de monde près de l’appartement ; partis adstare VtRG. En. 12, 133, se tenir près des portes 1T 2 se dresser : squamis adstantibus VtRG. G. 3, 545, [l’hydre] avec ses écailles qui se dressent; mediis in mosnibus adstans (equus) VtRG. En. 2, 328, [le cheval de Troie] se dressant au milieu des remparts II [fig.] astanie ope bar-barica ENN. Tr. 83 [ClC. Tusc. 1, 85], quand se dressait la puissance des barbares ; certa finis vitss mor-talibus adStat. Lucr. 3, 1078, un terme assuré de la vie se dresse devant les mortels fl 3 se tenir aux côtés de qqn, l’assister : Pl. Amp. 993 ; Cas. 567.

W> > subj. pf., astasint (astas-sint) = astiterint P. Fest. 26, 3 II sup. astalum ou astitum d’après Prisc. 9, 38 II part. fut. astiturus Mm. Pohcina d. Prisc. 9, 38.

adstrangûlo, are, tr., étrangler : Min.-Fel. 30, 2.

adstratus, a, um, part, de adsterno.

adstrëpo, ère, int., frémir à (en réponse à, en écho à) : Sen. Phxdr. 1026 II répondre par des manifeStat.ions bruyantes : Tac. An. 1, 18 ; volgus clamore et voci-bus adstrepebat Tac. H. 2, 90, la foule manifestait bruyamment par des cris et des acclamations ; alicui Tac. An. 11, 17 ; 12, 34, manifester bruyamment son approbation à qqn ¶ eadem adstr. Tac. H. 4, 49, faire entendre les mêmes cris (faire écho aux cris de qqn), cf. An. 2, 12.

adstrictê (as-) (adstrictus), d’une façon serrée, étroite, stricte : Cic de Or. 3,184 II avec concision : astrictius Sen. Ep. 8, 10; Phn. Ep. 1, 20, 20; 3, 18, 10; Quint. 10, 1, 106.

adstrictïo ou astrictio, ônis, f., vertu astringente : Phn. 27, 83.

adstrictôrius, a,um, astringent, qui resserre : Plin. 24, 115.

adstrictus (astr-), a, um, 1T 1 part, de adstringo 11 2 adj1 ; a) serré : non adstricto socco Hoh. Ep. 2, 1, 174, avec un brodequin mal ajusté au pied (flottant) ; corpora adstricta Quint. 8, pr. 19, corps svelles ; adstrictœ aquœ Ov. P. 3, 3, 26, eaux congelées II gustu adstricto Plin. 27,12,1 , d un goût astringent II alvus adstrictior Cels. 1, 3, ventre constipé; b) [fig.] serré, regardant : Prop. 3, 17, 18; Sen. Brev. 3, 1 [opp. à profusus] ; c) enchaîné, maintenu strictement par une règle : numéros adstrictus Cic. de Or. 3, 175, un rythme assujetti par des lois rigoureuses ; poeta, numeris adstrictior Cic. de Or. 1, 70, le poète, plus contraint par le rythme ; cf. Or. 67; Stoicorum astrictior est oratio et contractior ClC. Br. 120, la parole des Stoïciens est plus assujettie [par les règles du syllogisme] et plus ramassée ; cf. 309.

adstrîdens, part. prés, de l’inus. adstrido, qui siffle contre : Stat. Th. 11, 494.

adstringo (astr-), strinxi, strie-tum, ère, tr., fll attacher étroitement à : ad Stat.uant aliquem Cic. Vert. 4, 90, attacher qqn étroitement à une Stat.ue; vinctus, adstrictus Cic. Verr. 4, 92, enchaîné, garrotté II 2 serrer, resserrer : nihil alligati et adstneti Sen. Ben. 1, 3, 5, rien de noué ni de serré [pas d’entrave ni de gêne] ; totem opus bitumine adstringitur Curt. 5, 1, 29, tout l’ouvrage est lié par de l’asphalte ; venas (terrœ) Mantes Virg. G. 1, 91, resserrer les veines béantes (trop dilatées) de la terre ; (alvus) tum astringitur, tum relaxatur Cic. 2, 136, (le ventre) tantôt se contracte, tantôt se dilate ; adstrictte fauces Tac. An. 4, 70, gorge serrée [par une corde] ; frontem Sen. Ep. 106, 5, froncer le sourcil II corpora vis frigoris ita adstringebat, ut Curt. 7, 3, 13, la violence du froid raidissait les corps au point que ¶ retremper : Mart. 1, 49,11 ; adstringi Plin. Ep. 5, 6, 25, se retremper II resserrer, constiper : Cels. 2, 3; 2, 1, etc.; Plin. 20, 75, etc. Il 3 [flg-] lier, enchaîner : totam Gattiam sempUernis vinculis Ctc. PrOv. 34, enchaîner la Gaul<s entière par des liens indestructibles ; lingua astricta mercede Cic.