Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
38
HISTOIRE

savans, anciens et modernes, jusqu’au 15e siècle. À cette époque, les peuples de l’Europe avaient les idées les plus confuses des pays avec lesquels ils n’étaient pas immédiatement en rapport. Les contemporains de Colomb croyaient encore que la Zone torride, brûlée par les rayons qui tombaient perpendiculairement du soleil, était inhabitable. L’imagination se plaisait à peupler d’êtres extraordinaires et merveilleux les contrées inconnues ; et l’on était plus empressé de croire des relations fabuleuses, que de les critiquer ou d’aller en reconnaître la vérité sur les lieux-mêmes.

Malgré toutes les fables que l’on débitait sur l’Occident, il est certain que jusqu’à Colomb, personne n’avait pensé à aller explorer ces régions des mers, et qu’au commencement du quinzième siècle les savans, perdus au milieu des débris des connaissances géographiques qu’ils avaient amassées avec peine, étaient dans une ignorance profonde à l’égard de cette partie du globe.[1]

L’on ne s’arrêtera pas aux expéditions supposées des Gaulois, des Scandinaves, et d’autres peuples septentrionaux, en Amérique. Le hasard peut les avoir conduits jusque dans le Groenland, jusque dans ce continent même.

  1. Washington Irving : — Histoire de Christophe Colomb.