Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
59
DU CANADA.



CHAPITRE II.




DÉCOUVERTE DU CANADA.

1534–1543.



Paix de Cambrai. — Projet d’établissement en Amérique. — Jacques Cartier est nommé pour commander la 1re expédition ; il explore le golfe St.-Laurent ; son retour en France. — Second voyage de Jacques Cartier ; il découvre le fleuve St.-Laurent. — Stadaconé (Québec). — Beautés naturelles du pays. — Hochelaga (Montréal). — Cartier hiverne dans la rivière St. Charles. — Le scorbut parmi les Français ; il en meurt 26. — Départ de Cartier pour la France. — La guerre fait suspendre les expéditions en Amérique. — Roberval est nommé gouverneur du Canada au rétablissement de la paix. — Troisième voyage de Jacques Cartier ; il remonte le St. Laurent jusqu’au lac St.-Louis et hiverne au Cap-Rouge. — Il part pour l’Europe et rencontre à Terreneuve Roberval qui allait au Canada, et qu’il refuse de suivre. — Roberval au Cap-Rouge ; il s’y fortifie et y passe l’hiver. — Maladie qui emporte 50 personnes. — Cartier vient le chercher pour le ramener en France sur l’ordre du Roi qui le fait mander, la guerre étant de nouveau déclarée avec l’empereur. —


Le traité de Cambrai avait rendu la paix à la France. Philippe de Chabot, amiral du royaume, voyant le succès des Portugais et des Espagnols dans l’Amérique centrale et méridionale, où ils soumettaient d’immenses pays à leur domination, avec autant de facilité qu’à peu de frais, proposa au roi de reprendre ses desseins sur le Nouveau-Monde, d’où il pourrait tirer comme eux de grandes richesses.