Page:Gautier-Lopez - Regardez mais ne touchez pas.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



MELCHIOR.

Infortuné don Melchior ! après avoir fait une déclaration à la reine d’Espagne, renvoyé son anneau à dona Béatrix d’Astorga, j’épouse une simple fille d’atours… Quel sort mélancolique… Ah ! bah ! elle aurait pu être laide. (Il veut l’embrasser.)


GRISELDA, le repoussant.

Avant le mariage, regardez mais ne touchez pas.



FIN.



Poissy, — Imp. G. OLIVIER.



PUBLIÉ EN 40 LIVRAISONS À 30 CENTIMES.