Page:Gautier - L’Orient, tome 1, Charpentier-Fasquelle, 1893.djvu/133

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
121
EXCURSION EN GRÈCE.

taient les voyageurs et les emportaient au grand galop dans des nuages de poussière, car ce ne sont pas des quadriges antiques, mais des fiacres numérotés qui vous conduisent du Pirée à Athènes. Je laissai partir les plus pressés, ayant déjà mon logement retenu à l’hôtel d’Angleterre, tenu par Élias Polichronopoulos et Yani Adamantopoulos, gaillards revêtus de magnifiques costumes grecs, qui entretiennent un émissaire non moins pittoresquement costumé sur le paquebot de correspondance de Syra.

J’avais très-faim, et l’idée de déjeuner deux heures plus tôt me détermina à commander mon repas dans une espèce d’hôtellerie-café située sur une place ornée d’une fontaine en marbre blanc, en forme de borne gigantesque, ne vomissant aucune eau par ses mufles de lion sculptés, mais surmontée d’un buste du roi Othon, œuvre sans doute de quelque ciseau bavarois. Cette absence d’humidité ne me surprit pas, elle est habituelle dans les pays chauds ; seulement, j’aurais voulu une architecture d’un