Page:Gautier - Le Japon (merveilleuses histoires), 1912.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
19
Tokio

jeune, enthousiaste et actif dans la voie des progrès modernes.


les noms

Il est nécessaire de savoir qu’au Japon les noms des villes comme les noms des personnes changent fréquemment, soit à la suite d’une aventure, soit après une commotion politique. Le royaume lui-même commença par s’appeler Akitsousima, l’île de la Libellule, à cause de sa forme. Vus d’une hauteur, en effet, ses contours rappellent assez l’insecte au long corps mince, aux larges ailes éployées ; plus tard il reçut le nom de Yamato, ce qui veut dire « Pays montagneux. »

Enfin, le nom que nous lui donnons vient du Chinois Ji-pon. L’équivalent en Japonais de Japon est Hino-Mato, ce qui signifie « Lieu d’origine du soleil. »

La capitale, Tokio, s’appela en 1600 Yeddo, et retint ce nom jusqu’à la révolution de 1868. Ce nom lui avait été donné par un illustre homme politique qui avait usurpé le pouvoir et qui s’appela successivement Tokougava-Hiéyas, Taketsio, Djiro-Sabouro-Moto-Nobou, Moto-Yasou-Kourande. Et, comme si ce n’était assez, on lui donna, après sa mort, un dernier nom, celui de Gonghen-Tosokou.


tokio

Avant 1600, un rude château fort du XIVe siècle s’élevait près de la baie ; et, à ses pieds, quelques