Page:Gautier - Lettre à la présidente, voyage en Italie. 1850.djvu/48

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


plus abstraites, on l’avait surnommée la Présidente, et Madame S… portait ce joli surnom avec tout l’esprit et toute la bonne grâce imaginable »

(Ernest Feydeau, Souvenirs intimes de Th. Gautier.)

(2) Louis. C’est Louis de Cormenin, fils du fameux pamphlétaire du règne de Louis-Philippe. Il est mort en 1866.

(3) Il y avait évidemment, ici, une pièce de vers de Louis de Cormenin, jointe à la lettre de Gautier ; cette pièce ne s’est pas retrouvée.

(4) Allusion à l’héroïne du scabreux roman de Mme Guyot : « Julie ou j’ai sauvé ma rose.  »

(5) Gérard De Nerval.

(6) Giselle, ballet de Th. Gautier (1841).

(7) Maîtresse du bandit Caderousse, dans le Monte-Cristo de Dumas.

(8) Ici, encore des vers qui ne se sont pas retrouvés.

(9) De Myélite, inflammation ou ramollissement de la moelle épinière.

(10) Alfred de Musset.