Page:Gautier - Mémoires d'un Éléphant blanc, Armand Colin et Cie, 1894.djvu/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


implorer l’assistance de ceux qui faisaient cercle autour de moi. L’un d’eux, me voyant si calme, osa s’approcher. Je redoublai ma plainte, en la faisant très douce.

— Il doit être blessé, dit l’homme, il faut le panser afin qu’il guérisse, car c’est une bête d’un très grand prix.

Tous s’approchèrent. On défit ma carapace ; on enleva toutes les pièces de l’armure et j’y aidai de mon mieux. Quand ce fut fini, je me couchai sur le sol, comme accablé.

J’avais beaucoup de blessures, une seule un peu profonde, au défaut de l’épaule.

On fît venir un médecin qui me pansa. Pendant ce temps, je songeais à mon maître, qui peut-être était blessé, lui aussi, et que l’on ne secourait pas. Je n’avais pas cessé de le suivre de l’œil, sans en avoir l’air, pendant la comédie que j’avais jouée ; j’avais vu qu’on l’avait traîné dans une tente misérable, qu’on l’avait attaché à un poteau, et que des soldats, l’arme au poing, le gardaient. Le chagrin me serrait le cœur, et les gémissements que je poussais étaient sincères, mais mes blessures ne les causaient pas. Pourtant je feignis l’indifférence pour mon maître ; je paraissais ne songer qu’à moi et je sus remercier si bien le chirurgien, de ses soins, qu’il fut touché et ordonna qu’on me retirât les nœuds coulants qui me meurtrissaient les jambes.

— Cet éléphant est d’une douceur remarquable, dit-il ; donnez-lui à manger et à boire, car il paraît très las et très faible, c’est sans doute à cause du sang qu’il a perdu, et il faut le réconforter.

Il s’éloigna pour aller panser d’autres blessures.

On m’apporta bientôt une bonne provision de fourrage, des légumes, du riz et de l’eau fraîche dans un grand bassin. Je pensais au prince Alemguir qui, peut-être, souffrait de la soif, et mon gosier se serra.

Cependant, nous sommes esclaves de notre énorme appétit ; la faim