Page:Gautier - Voyage en Espagne.djvu/104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


liquide, de purée neigeuse du goût le plus exquis. La bebida de almendra blanca (amandes blanches) est une boisson délicieuse, inconnue en France où l’on avale, sous prétexte d’orgeat, je ne sais quelles abominables mixtures médicinales ; on donne aussi du lait glacé, mi-parti de fraise ou de cerise, qui, pendant que votre corps bout dans la zone torride, fait jouir votre gosier de toutes les neiges et de tous les frimas de Groenland. Dans la journée, où les glaces ne sont pas encore préparées, vous avez l’agraz, espèce de boisson faite avec du raisin vert et contenue dans les bouteilles à col démesuré ; le goût légèrement acidulé de l’agraz est un des plus agréables, vous pouvez encore boire une bouteille de cerveza de Santa Barbara con limon ; mais ceci exige quelques préparations : l’on apporte d’abord une cuvette et une grande cuiller, comme celle dont on remue le punch, puis un garçon s’avance portant une bouteille ficelée de fil de fer, qu’il débouche avec des précautions infinies ; le bouchon part, et l’on verse la bière dans la cuvette, où l’on a préalablement vidé un carafon de limonade, puis on remue le tout avec la cuiller, l’on remplit son verre et l’on avale. Si ce mélange ne vous plaît pas, vous n’avez qu’à entrer dans les orchaterias de chufas, tenues habituellement par des Valenciens. La chufa est une petite baie, une espèce d’amande qui croît dans les environs de Valence, qu’on fait griller, qu’on pile, et dont on compose une boisson exquise, surtout lorsqu’elle est mêlée de neige : cette préparation est extrêmement rafraîchissante.

Pour en finir avec les cafés, disons que les sorbetes diffèrent de ceux de France en ce qu’ils ont plus de consistance ; que les quesitos sont de petites glaces dures, moulées en forme de fromage : il y en a de toutes sortes, d’abricots, d’ananas, d’oranges, comme à Paris ; mais on en fait aussi avec du beurre (manteca) et avec des œufs encore non formés, qu’on retire du corps des poules éventrées, ce qui est particulier à l’Espagne, car je n’ai jamais entendu parler qu’