Page:Gautier - Voyage en Espagne.djvu/140

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


il n’y a là ni horloge ni cadran solaire, ils sont bien forcés de consulter les montres des voyageurs. ― À propos de voleurs, plaçons ici une histoire dont nous avons bien failli être les héros. La diligence de Madrid à Séville, dans laquelle nous devions partir, et où il n’y avait plus de place, fut arrêtée dans la Manche par une bande de factieux ou de voleurs, ce qui est la même chose ; les voleurs se divisaient le butin et se disposaient à emmener les prisonniers dans la montagne pour se faire payer une rançon par les familles (ne dirait-on pas que cela se passe en Afrique ?), lorsqu’il survint une autre bande plus nombreuse, qui rossa la première, lui vola ses prisonniers et les emmena définitivement dans la montagne.

Chemin faisant, l’un des voyageurs tire d’une poche qu’on avait oublié de fouiller sa boîte de cigares, en prend un, bat le briquet et l’allume. Voulez-vous un cigare ? dit-il au bandit avec toute la politesse castillane, ils sont de la Havane. ― Con mucho gusto, répond le bandit flatté de cette attention ; et voilà le voyageur et le brigand, cigare contre cigare, aspirant et poussant des bouffées pour s’allumer plus vite. La conversation s’engagea, et, de fil en aiguille, le voleur en vint, comme tous les négociants, à se plaindre de son commerce : les temps étaient durs, les affaires n’allaient pas, beaucoup d’honnêtes gens s’en mêlaient et gâtaient le métier ; on faisait queue pour détrousser ces pauvres diligences, et souvent trois ou quatre bandes étaient obligées de se disputer les dépouilles de la même galère et du même convoi de mules ; ensuite, les voyageurs, certains d’être pillés, n’emportaient que le strict nécessaire et mettaient leurs plus mauvais habits. Tenez, dit-il avec un geste de mélancolie et de découragement, en montrant son manteau tout usé et tout rapiécé, qui aurait mérité d’envelopper la Probité même, n’est-il pas honteux d’être forcé de voler de pareilles guenilles ? Ma veste n’est-elle pas des plus vertueuses ? le plus honnête homme de la terre serait-il plus mal habillé ? Nous emmenons