Page:Gautier - Voyage en Espagne.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


les montagnes se rapprochent, se resserrent, et d’immenses rochers perpendiculaires se dressent au bord de la route, escarpés comme des falaises ; sur la gauche, un torrent traversé par un pont à ogive tronquée, bouillonne au fond d’un ravin, fait tourner un moulin, et couvre d’écume les pierres qui l’arrêtent. Pour que rien ne manque à l’effet, une église gothique, tombant en ruine, le toit défoncé, les murs brodés de plantes parasites, s’élève au milieu des roches ; dans le fond, la Sierra se dessine vague et bleuâtre. Cette vue sans doute est belle, mais le passage de Pancorbo l’emporte pour la singularité et le grandiose. Les rochers ne laissent plus que la place du chemin tout juste et l’on arrive à un endroit où deux grandes masses granitiques, penchées l’une vers l’autre, simulent l’arche d’un pont gigantesque que l’on aurait coupé par le milieu, pour fermer le passage à une armée de Titans ; une seconde arche plus petite, pratiquée dans l’épaisseur de la roche, ajoute encore à l’illusion. Jamais décorateurs de théâtre n’ont imaginé une toile plus pittoresque et mieux entendue ; quand on est accoutumé aux plates perspectives des plaines, les effets surprenants que l’on rencontre à chaque pas dans les montagnes vous semblent impossibles et fabuleux.

La posada où l’on s’arrêta pour dîner avait pour vestibule une écurie. Cette disposition architecturale se répète invariablement dans toutes les posadas espagnoles, et pour aller à sa chambre, il faut passer derrière la croupe des mules. Le vin, plus noir encore que de coutume, avait en plus un certain fumet de peau de bouc assez local. Les filles de l’auberge portaient leurs cheveux pendants jusqu’au milieu du dos ; excepté cela, leur vêtement était celui des femmes françaises de la classe inférieure. Les costumes nationaux ne sont guère, en général, conservés que dans l’Andalousie, il y a maintenant en Castille bien peu d’anciens costumes. Pour les hommes, ils portaient tous le chapeau pointu, bordé de velours avec des houppes de