Page:Gazier - Histoire générale du mouvement janséniste, depuis ses origines jusqu’à nos jours, tome 1.djvu/90

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
78
histoire du mouvement janséniste

l’occasion ! Il faut voir dans Besoigne[1] et dans Sainte-Beuve[2] le détail de leur organisation et l’histoire de leurs tribulations, et l’on pourra constater une fois de plus que l’esprit de secte, ce qu’on appelle improprement le jansénisme, ne joue aucun rôle dans cette histoire. On n’y parlait point aux enfants des contestations du temps, et il semble bien que Nicole a résisté à la tentation de faire collaborer le petit Racine à sa traduction latine des Provinciales. Quand on vint détruire les écoles en 1660, on constata que les maîtres enseignaient « le catéchisme de M. de Paris et les prières qu’il avait approuvées et qui se faisaient sous son autorité et dans son diocèse ». Cette destruction brutale des Petites Écoles ne se justifie pas, et c’est une des choses qui ont le plus contribué à déshonorer les ennemis de Port-Royal.




  1. Histoire de Port-Royal, tome IV, p. 396 et suivantes.
  2. Port-Royal, tome III, p. 465 à 489.