Page:Gibbon - Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, traduction Guizot, tome 7.djvu/204

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE XL.
Avénement de Justin l’Ancien. Règne de Justinien. I. L’impératrice Théodora. II. Factions du Cirque, et sédition de Constantinople. III. Commerce et manufactures de soie. IV. Finances et impôts. V. Édifices de Justinien. Église de Sainte-Sophie. Fortifications et frontières de l’empire d’Orient. Abolition des écoles d’Athènes et du consulat de Rome.

Naissance de l’empereur Justinien. A. D. 482. Mai 5, ou A. D. 483. Mai 11.

JUSTINIEN naquit[1] près des ruines de Sardica, aujourd’hui Sophia, d’une famille obscure[2] de ces Barbares[3] du pays inculte et sauvage auquel on a donné successivement les noms de Dardanie, de Dacie et de Bulgarie. Il dut sa fortune à l’esprit aventurier de son oncle Justin, qui, avec deux autres paysans de son village, abandonna, pour la profession militaire, l’emploi plus utile de cultivateur et de ber-

  1. Il reste quelques difficultés sur l’époque de sa naissance (Ludewig, in vit. Justiniam, p. 125) ; mais on est sûr qu’il naquit dans le district de Bederiane, et dans le village de Tauresium, auquel il donna son nom par la suite. (D’Anville, Hist. de l’Acad., etc., t. XXXI, p. 287-292).
  2. Les noms goths de ces paysans de la Dardanie sont presque anglais ; le nom de Justinien était la traduction de celui d’Uprauda, en anglais Upright, qu’il avait porté d’abord. Son père Sabatius (en langue græco-barbare Stipes) s’appelait dans son village Istock (Stock) ; on adoucit le mot de Bigleniza, nom de sa mère, et on en fit Vigilantia.
  3. (Ludewig (p. 127-135) essaie de justifier l’adoption du nom Anicien par Justinien et Théodora, et de l’attacher à une famille d’où vient la maison d’Autriche.