Page:Gibbon - Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, traduction Guizot, tome 7.djvu/212

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


événemens de ce règne, qui par leur nombre, leur variété et leur importance, méritent toute notre attention. [Caractère et écrits de Procope.]Procope[1], tour à tour courageux ou servile, enivré de la faveur ou aigri par la disgrâce, composa successivement l’histoire, le panégyrique et la satire de son temps. Les huit livres qui concernent la guerre des Perses, des Goths et des Vandales[2], auxquels servent de suite les cinq livres d’Agathias, sont dignes d’estime, et ils offrent une imitation heureuse et soignée, des écrivains attiques, ou du moins des écrivains asiatiques de l’ancienne Grèce. Il dit ce qu’il a vu et ce qu’il a entendu, et s’exprime sur les diverses matières qu’il traite avec le ton libre et sûr d’un soldat, d’un homme d’état et d’un voyageur. Son style cherche toujours et atteint souvent la force et l’élégance :

  1. Voy. le caractère des écrits de Procope et d’Agathias, dans La Mothe le Vayer (t. VIII, p. 144-174) ; dans Vossius (De historicis græcis, l. II, c. 22), et dans Fabricius (Bibl. græc, l. V, c. 5, t. VI, p. 248-278). L’incertitude qui nous reste sur leurs opinions religieuses fait honneur à leur impartialité à cet égard. Ils laissent cependant apercevoir de temps en temps des opinions assez conformes, et un secret attachement au paganisme et à la philosophie.
  2. Dans les sept premiers livres, deux de la guerre des Perses, deux de la guerre des Vandales et trois de la guerre des Goths, Procope a tiré d’Appien la division des provinces et des guerres. Quoique le huitième livre ait pour titre de la Guerre des Goths, c’est un supplément général qui contient toutes sortes de matières jusqu’à l’année 553. Agathias prend l’histoire à cette époque, et raconte les faits jusqu’en 559. (Pagi, Critica, A. D. 579, no 5.)