Page:Gide - Un esprit non prévenu, 1929.djvu/85

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

a pris soin de remplir, c’est quand le vase est plein qu’il me plaît de l’approcher de mes lèvres. C’est affaire au philologue de m’instruire sur l’origine du mythe ; je ne m’en veux saisir qu’à l’instant où la signification le déborde.

Des savants, de nos jours, sont prêts à démolir les plus beaux monuments du Forum pour défouir la cloaque maxime.

Qu’il soit permis de préférer à l’étude des origines, à la contemplation de la graine et de l’œuf, celle de la pleine adulte beauté.

Il est un point d’épanouissement que va suivre la décadence, où les forces anagénétiques l’emportent encore sur les forces catagénétiques ; un