Page:Gide - Un esprit non prévenu, 1929.djvu/91

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Zeus crucifie Prométhée.

Dieu offre son Fils pour qu’il soit crucifié par les hommes. Il est « de « mèche » !

Je crois bien que c’est là le point central, et le plus important.

La Grèce… où l’on pouvait changer de dieu sans changer pour cela de religion… n’a pas cherché à poser devant l’homme une sorte de canon moral, comme elle a fait celui des corps.

Un équilibre flottant de vertus.

Et quand, au fond de la boîte de Pandore, c’est le christianisme qu’on