Page:Gingras - Manuel des expressions vicieuses les plus fréquentes, 1880.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
FOU
GAI
26

tout de même devoir les donner ici : Foreman of a jury, chef d’un jury ; Foreman of a workshop or ship yard, contre-maître d’un atelier ou d’un chantier de navire ; Foreman, dans une imprimerie, prote.

FOURMI. — Le grand nombre se trompe en désignant sous ce nom le cloporte.

FRAÎCHE. — Prendre la fraîche. Par une de ses comédies, l’académicien Labiche nous fait voir que cette expression est usitée chez une certaine classe de Français ; cependant, celle-ci : prendre le frais, est incontestablement préférable.

FRELASSER. — Nous n’avons rencontré cette expression dans aucun ouvrage, et pourtant nos marins n’en emploient pas d’autres, lorsque le vent tombe. Ils disent alors : les voiles frelassent. « Les voiles battent au vent » rendraient, il semble, mieux l’idée.

FRONDE. — Instrument pour lancer des pierres, mais ce mot s’emploie souvent pour désigner le furoncle ou clou.


G


GANG. — Ce mot est fréquemment employé dans notre langue. Exemple : Nous étions une gang, une bonne gang d’amis. C’est un nombre, un bon nombre d’amis qu’il faudrait dire. Gang of saws, Jeu de scies ; mais le mot gang prévaut aussi dans le langage des travailleurs des moulins à scies.

GANGWAY.Passerelle ou planche est le nom français donné à cette planche que l’on glisse d’un quai pour en laisser retomber le bout sur un bateau ou navire, afin de faciliter l’embarquement ou le débarquement.

GALLEY. — Petite chambre sur l’avant d’un navire et qui sert de cuisine. Coqueron est le nom français.

GAITERS. — Quoique connus, les noms français de guêtres et de bottines à guêtres sont souvent remplacés par le mot anglais gaiters.