Page:Gingras - Manuel des expressions vicieuses les plus fréquentes, 1880.djvu/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
PEG
PIL
40

visite, et faire des compliments qu’il faut dire. — En disant : cette entreprise, cette industrie paie bien, on fait encore un anglicisme. Dites : cette entreprise, cette industrie rapporte beaucoup.

PEG-AWL. — Les cordonniers désignent par ce mot anglais le perçoir dont ils se servent lorsqu’ils font des chaussures à la cheville. Broche est le nom français de cet outil.

PEINTRE. — Artiste qui exerce l’art de la peinture. Peintre en bâtiment ou peintureur désigne l’ouvrier qui met en couleur les bois, les fers, les murs, etc.

PELOTE. — Jouer à la pelote, jeu de pelote, sont des expressions vicieuses, attendu que le jouet employé n’est pas une pelote, mais bien une balle. Dites : Jeu de paume, jouer à la paume ou à la balle.

PENSIONNER. — On dit fréquemment : je pensionne, au lieu de : je suis en pension ou dans telle pension. Il suffit de réfléchir un seul instant pour savoir que je pensionne ne peut se dire que dans le cas où l’on fait une pension à quelqu’un.

PEPPERMINT.Menthe poivrée est le nom français de cette plante ou de l’essence qu’on en extrait.

PEPPERMINT LOZENGES.Pastilles de menthe.

PERCEPTION, PERCEVOIR. — Ces deux mots ne doivent s’employer que lorsqu’il s’agit de taxes, d’impôts, etc. Ne pas dire percevoir des comptes. — Voir Collecter et Collecteur.

PERCHE DE LIGNE. — Se dit généralement, mais à tort, au lieu de canne à pêche.

PERLAS. — Corruption de prélart.

PICKLES.Conserves au vinaigre et non pas marinades, mot que nous employons toujours et qui ne s’applique qu’aux viandes. Voir Marinades.

PICKLES (Mixed).Variantes.

PILER. — Il est inexact de dire : piler sur les pieds de quelqu’un, pour lui marcher sur les pieds.