Page:Giraudoux - Électre.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


bonheur ! Je la connais Électre ! Admettons qu’elle soit ce que tu dis, la justice, la générosité, le devoir. Mais c’est avec la justice, la générosité, le devoir, et non avec l’égoïsme et la facilité, que l’on ruine l’état, l’individu et les meilleures familles.

AGATHE. – Absolument… Pourquoi, chéri ? Tu me l’as dit, j’ai oublié !…

LE PRÉSIDENT. – Parce que ces trois vertus comportent le seul élément vraiment fatal à l’humanité, l’acharnement. Le bonheur n’a jamais été le lot de ceux qui s’acharnent. Une famille heureuse, c’est une reddition locale. Une époque heureuse, c’est l’unanime capitulation.

L’ÉTRANGER. – Vous vous êtes rendu, vous, à la première semonce ?

LE PRÉSIDENT. – Hélas non ! Un autre a été plus rapide. Aussi ne suis-je que second président.

LE JARDINIER. – Contre quoi s’acharne Électre ?