Page:Giraudoux - Amphitryon 38.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Vous n’hésiterez pas au dernier moment !

LÉDA. — Je vous l’ai promis. Je suis très consciencieuse en amitié. Le voilà. Amusez-vous un peu de lui avant de me l’envoyer. Vengez-vous sur le faux Amphitryon des chagrins que vous donnera un jour le vrai…



Scène VII


Alcmène. Amphitryon.


VOIX D’ESCLAVE. — Et vos chevaux, Seigneur, que dois-je en faire ? Ils sont épuisés.

AMPHITRYON. — Je me moque de mes chevaux. Je repars à l’instant.

ALCMÈNE. — Il se moque de ses chevaux, ce n’est pas Amphitryon.

Amphitryon s’avance vers elle.