Page:Giraudoux - Amphitryon 38.djvu/183

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Vous les mettrez là. Elles feront les lépreuses.

UNE DANSEUSE. — Mais nous, Monsieur le Philosophe, qu’avons-nous à faire ?

SOSIE. — À danser. Vous ne savez rien faire d’autre, j’espère ?

UNE DANSEUSE. — Quelle danse ? La symbolique avec les décollés majeurs ?

SOSIE. — Pas de zèle. N’oubliez pas que pour Jupiter vous êtes des boiteuses.

UNE DANSEUSE. — Ah ! C’est pour Jupiter. Alors nous avons le pas de la truite avec saccades qui imitent la foudre, cela le flattera.

LE TROMPETTE. — Ne vous faites pas d’illusions. Les dieux voient les danseuses d’en haut, et non pas d’en bas, cela suffit à expliquer pourquoi ils sont moins sensibles à la danse que