Page:Godwin - Les Aventures de Caleb Williams, I (trad. Garnier).djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


M. Falkland, est étranger à mon histoire. Hélas ! une cruelle expérience me fait sentir le contraire : en retraçant ses infortunes, mon cœur saigne comme si elles étaient les miennes propres. Comment pourrait-il en être autrement ? ma destinée toute entière a été liée à son histoire : c’est parce qu’il fut malheureux, que mon bonheur, mon nom, toute mon existence ont été flétris pour jamais.