Page:Goethe-Nerval - Faust 1828.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vous procurer tout ce que vous pourrez souhaiter.

LES JEUNES BOURGEOISES.

Allons, Agathe ! je craindrais d’être vue en public avec une pareille sorcière ; elle me fit pourtant voir, à la nuit de Saint-André, mon futur amant en personne.

UNE AUTRE.

Elle me le montra aussi à moi dans un cristal, habillé en soldat, avec bien d’autres. Je regarde autour de moi, mais j’ai beau le chercher partout, il ne veut pas se montrer.

DES SOLDATS.

Villes entourées
De murs et remparts ;
Fillettes sucrées,
Aux malins regards ;
Victoire certaine,
Près de vous m’attend,
si grande est la peine,
Le prix est plus grand.