Page:Goethe - Le Renard, 1861, trad. Grenier.djvu/149

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Reineke se dit: «Que va-t-il m'arriver? Ah! si j'étais seulement à la maison! quel moyen vais-je inventer? Quoi qu'il arrive, il faut que je franchisse ce pas; essayons tout.

Puissant roi, noble prince, dit-il, si vous pensez que j'aie mérité la mort, vous n'avez pas considéré l'affaire sous son bon côté; c'est pourquoi je vous prie de m'entendre avant tout; je vous ai toujours utilement conseillé; aux jours de détresse je suis resté près de vous, lorsque d'autres s'éclipsaient, qui se mettent entre nous maintenant pour me perdre, et profitent du moment où je suis éloigné. Vous pouvez, sire, décider ce qu'il vous plaira quand j'aurai parlé; si je suis déclaré coupable, il me faudra bien supporter mon sort. Vous avez peu songé à moi, tandis que je veillais avec le plus grand soin à la garde du pays. Croyez-vous donc que je serais venu à la cour, si j'eusse été coupable d'un grand ou d'un petit méfait? J'aurais évité soigneusement votre présence et celle de mes ennemis. Non, certainement, tous les trésors du monde ne m'auraient pas fait quitter ma forteresse pour venir ici; là, j'étais libre et sur mon terrain. Mais, comme je n'ai conscience d'aucun mal, je suis venu à la cour. J'étais justement occupé à faire sentinelle, lorsque mon neveu m'apporta l'injonction de me rendre ici. Je venais de méditer de nouveau sur les moyens de me relever de l'excommunication. J'ai conféré là-dessus avec Martin et il m'a promis devant Dieu de me délivrer de ce fardeau: «J'irai à Rome, m'a-t-il dit, je me charge entièrement de cette affaire; retournez à la cour, vous serez relevé de l'interdit.» Voyez! voilà le conseil que m'a donné Martin et il doit s'y entendre; car l'excellent évêque, le soigneur Sansraison, ne peut pas s'en passer; depuis cinq ans, il est son secrétaire pour les affaires contentieuses. Voilà comment je suis venu ici, où je trouve griefs sur griefs. Le lapin me calomnie; mais Reineke est présent maintenant: qu'il paraisse devant moi! car il est certes facile de se