Page:Gogol HalperineKaminsky - Veillees de l Ukraine.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




CHAPITRE VIII


La terreur cloua tout le monde dans la khata. Le compère, la bouche bée, fut transformé en pierre. Ses yeux jaillirent comme des projectiles. Ses doigts écarquillés s’arrêtèrent immobiles en l’air. Le brave, de haute taille, dans une épouvante impossible à maîtriser, sauta jusqu’au plafond et frappa de sa tête contre la solive. Les planches s’écartèrent et le popovitch, avec tonnerre et fracas, vola par terre.

— Aïe ! aïe ! aïe ! s’écria désespérément l’un des assistants en tombant tout terrifié sur le banc et en agitant les bras et les jambes.