Page:Gossuin - L’Image du monde, édition Prior, 1913.djvu/168

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 160 —

passée par [1] estoiles, dont nus ne puet savoir le nombre, fors que Diex seulement, qui par lui meïsmes les nombre, et set le non de chascune, comme cil qui tout fist per [2] raison [a].

Des estoiles que l’en peut [3] veoir, puet l’en [4] bien savoir le nombre, et enquerre par astronomie. Mais c’est une moult bele maistrie. Car il n’i a e-[F° 95 c]stoile si petite qui n’ait en terre sa vertu en herbe, ou en fleur, ou en fruit ; soit en faiture, ou en coleur [5], ou de quelque chose que ce soit. Il n’est riens en terre qui i doie estre, ne qui en li ait [6] naissance, que estoile n’i ait puissance [7] par nature, soit bonne ou male, tele comme Diex la li donne [b].

Et pour le firmament et pour les plannetes [8], prenez ceste figure :

Fig. 19.
Fig. 19.

[F° 95 d] Mais puis que nous avons descrit le firmament en ceste seconde partie, si dirons d’aucuns [9] cas qui en haut et en bas aviennent. Et si dirons la mesure du firmament, pour mieulz [10] entendre sa façon, et comment il est faiz [11], et de ce qui est desus, et de paradis ensement.

  1. — B : compassée et ciel par.
  2. — B : par ; « per » : cf. note p. 66.
  3. — B : puet.
  4. — B l’em.
  5. — B : couleur.
  6. — A : qui en l’ait ; B : en li ait ; C : lui ait ; « en l’ » : cette forme est isolée et n’est pas confirmée. Nous corrigeons « li ».
  7. — B : ait sa puissance.
  8. — B : planetes.
  9. — B : d’aucun.
  10. — B : mielz.
  11. — B : fait.
  1. « Car il n’a si diverse... per raison. » Honorius Aug. 1. 90. Neekam I. 7.
  2. « car il n’i a... Diex la li donne. » Honorius Aug. 1. 90. Neckam I. 7. Sydrach S 160.