Page:Gouffé - Le Livre de Pâtisserie, 1873.djvu/151

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


mètres de largeur sur 1 centimètre ½ d’épaisseur ; percez-les au milieu avec un coupe-pâte de 7 centimètres, sauf 5 abaisses que vous ne percerez pas.

  • Faites cuire à la couleur papier jaune foncé.

Lorsque toutes les abaisses seront cuites et refroidies, vous les parerez toutes de même grandeur ; vous les garnirez avec de la marmelade d’abricots passée au tamis, de la gelée de groseille, de la gelée de pomme et de la marmelade de mirabelles.

  • Placez les abaisses en les alternant avec des confitures diverses.
  • Lorsque le gâteau napolitain est monté, masquez avec une marmelade d’abricots.
  • Posez le gâteau sur un fond de pâte d’office sablez au sucre vert.

Ces gâteaux se décorent avec feuilletage à blanc, pâte d’amandes ou au cornet avec de la glace royale.

Observation. — Les abaisses qui n’ont pas été vidées se placent dessous ; on en met trois au-dessus.

Gâteau breton vanillé
  • Faites la pâte comme il est dit à la Pâte à breton, page 100.
  • Ajoutez sucre et vanille.
  • Ayez sept moules dits à breton, beurres et farinés ; emplissez-les aux deux tiers.
  • Faites cuire à chaleur papier jaune.

Ce gâteau doit être bien ressuyé.

  • Laissez refroidir sur un clayon.
  • Masquez chaque morceau avec de la marmelade d’abricots passée au tamis, et chauffez.
  • Glacez avec de la glace de fondant à la vanille placez le plus grand morceau sur un fond de pâte d’office masqué de sucre vert ; posez tous les morceaux l’un sur l’autre pour former une pyramide ; décorez avec de la glace de beurre verte et rose poussez à la poche.

On décore aussi ces gâteaux avec de la pâte de meringue à