Page:Gourmont - La Belgique littéraire, 1915.djvu/81

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
75
VAN LERBERGHE ET LES AUTRES POÈTES

qui dépassent le mysticisme artistique et qui s’apparentent vraiment aux vieux poètes franciscains. Et voici encore Jean Dominique, qui est une femme et dont les poèmes « sont d’une transparence presque irréelle à force de subtilité », et encore Isi Collin, Paul Gérardy, Georges Rency, Georges Marlow, Louis Piérard, Maurice Gauchez et tant d’autres qui, flamands ou wallons, ont fait de la Belgique une des plus fécondes provinces de la poésie française.

Mais, pour finir, quel merveilleux et mélancolique à propos ne trouverai-je pas dans ces vers de Paul Spaak :

Oui ! Sois de ton pays ! Connais l’idolâtrie
De la terre natale ! Et porte en toi l’orgueil
Et le tourment de ses jours de gloire et de deuil