Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/306

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans une des montagnes à pic qui séparaient Autonomie d’Argyrocratie. C’est dans cette grotte, à laquelle on arrivait par un sentier à peine tracé dans les bois, qu’elle leur avait donné rendez-vous, et où nos trois voyageurs la trouvèrent, les attendant.

Solidaria leur donna le secret d’ouvrir un souterrain qu'elle seule connaissait, et qui, de cette grotte, conduisait jusque dans le pays d’Argyrocratie, en arrière de la ligne des forts et des postes de soldats.

Mais comme il faisait nuit, elle les engagea à attendre jusqu’au lendemain pour y pénétrer. Hans et Mab remercièrent Solidaria, qui les engagea encore une fois à réfléchir. Une fois de l’autre côté, la grotte se refermerait sur eux, et la sphère des vers à soie, ne les ramènerait qu’à condition qu’ils eussent fait tous leurs efforts et réussi à retrouver leur camarade.

Et comme ils restaient inébranlables, elle leur souhaita bonne chance et les embrassa avant de les quitter. Puis ils firent un repas