Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/61

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IV


AU PAYS D'AUTONOMIE



Le soleil continuait sa course. S'il ne voulait pas de laisser surprendre par la nuit dans sa solitude, il ne fallait pas que notre égaré se laissât abattre par le chagrin. Il lui fallait,