Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Oh, cette Sacha, ce quelle est curieuse ! fit Mab.

— Demande-lui donc ce que ça peut lui faire ? fit un autre.

» Ici on ne s'occupe pas d'où l'on vient. Pourvu que l'on soit de bons camarades, c'est suffisant.

Allons nous amuser, plutôt. »

Et prenant Nono par la main.

— Nous allons visiter le jardin, veux-tu !

— Oui, je veux bien.

— Tu oublies qu'il va être l'heure d'aller faire la cueillette pour notre souper », fit une autre demoiselle de neuf ans ; c'était la Biquette dont avait parlé Mab.

— Ah ! oui, j'oubliais. Du reste, tu auras le temps de le voir demain. Allons chercher nos corbeilles. »

Et la bande se dirigea vers une pelouse où se tenait un homme de haute taille à l'aspect vigoureux. Ses bras musculeux étaient à nu ; son visage aux traits énergiques, encadré d'une barbe noire soyeuse, respirait la force et