Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


– Oh ! moi, reprit Hans, j'aime bien travailler aux étables. Il n'y a pas de danger que les vaches vous fassent de mal, ce sont de bonnes bêtes, bien tranquilles, mais j'y suis