Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mais, peu à peu, quelques-une se détachaient du groupe dont ils faisaient partie, attirés qu’ils étaient par d’autres à côté, qui semblaient mieux leur convenir ; quelques garçons se laissèrent attirer par les douceurs du jeu de la poupée ; quelques filles, parmi les plus « diables », avaient mis leurs jupons en culotte, et jouaient bravement à saute-mouton.

Insensiblement les groupes s’étaient mêlés, il en était sorti d’autres pour jouer à colin-maillard, à cache-cache, à pigeon-vole, et autres divers jeux.

Nono, qui avait débuté en jouant à chat perché avec Hans, Mab, Biquette et Sacha, se trouvait à la fin engagé dans une partie de colin-maillard, avec une vingtaine d‘autres garçons ou filles, et y comptait déjà une demi-douzaine d’amis des deux sexes qui avaient nom Gretchen, May, Pat, Beppo, Coralie, jolie petite mulâtresse de la Guadeloupe, et Doudou, un solide noir Congolais.

Mab, Hans, faisaient partie d`un groupe très occupé à résoudre des devinettes que chacun