Page:Grotius - Le Droit de la guerre et de la paix, tome premier, trad. Pradier-Fodéré, 1867.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


reconnaissance ; mais ayant cherché envers qui j’étais redevable dans ce monde, je n’ai trouvé que ma mère, et je lui dédie mon ouvrage.


P. Pradier-Fodéré.