Page:Groulx - Mes mémoires tome II, 1971.djvu/382

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


374 MES MÉMOIRES le directeur, assisté du même Comité de direction. Pendant toutes ces tractations, le public ne soupçonne rien de notre petite révo¬ lution intérieure. Je l’ai même dit plus haut: l’année 1927 compte, dans l’histoire de la revue, pour l’une des plus actives et des plus fécondes. Rien d’insolite, non plus, en 1928. Toutefois, la Ligue, la revue et la librairie modifient leur nom. L’Action française sera désormais l’Action canadienne-française. Le mot d’ordre de jan¬ vier 1928 donne la raison de cette modification: On sait les malheureux événements qui ont rendu suspect, par tout le monde catholique, le nom d'Action française. Nous n’avions rien de commun avec l’œuvre royaliste de Paris. Nous lui avions emprunté un nom, comme, chez nous, beaucoup d’or¬ ganes de presse qui adoptèrent un nom déjà usité en Europe. Il suffit que ce nom sonne mal aujourd’hui à des oreilles catholiques pour que nous en changions. Quelques amis nous blâment de ce qu’ils appellent de la pusil¬ lanimité. Un incident que me raconte dans le temps Mgr Joseph Charbonneau12T, alors grand vicaire à l’archevêché d’Ottawa, nous confirme dans l’opportunité de notre décision. Un jour, me dit le grand vicaire, que je passe à la délégation apostolique, je trouve le délégué, Mgr Cassulo128, tout en pleurs devant le journal Le Droit d’Ottawa, ouvert sur sa table. — Voyez, gémit-il, Le Droit qui se dit journal catholique et qui cite à la page longue un article de L’Action française que le Saint-Père vient de condamner. Je me penche sur le journal, raconte toujours Mgr Charbon¬ neau, et je constate, en effet, qu’il y a là une large citation de L’Action française. — Mais, fais-je observer à Son Excellence, il ne s’agit pas de L’Action française de Paris, mais de L’Action française de Montréal ! ! 127. Joseph Charbonneau, futur archevêque de Montréal, voir la note 88 du deuxième volume. 128. Andréa Cassulo (1869-1952), ptre; évêque de Fabriano et Mate- lica (1914); démissionnaire et nommé délégué apostolique en Egypte (1921); délégué apostolique au Canada et à Terreneuve (1927-1936); nonce aposto¬ lique en Roumanie (1936-1952).