Page:Guillot - Le dit des rues de Paris (1300), préface, notes et glossaire de Mareuse, 1875.djvu/72

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Par la rue Sainte-Oportune[1]
Alai en la Charonnerie[2]
Et puis en la Feronnerie[3] ;
Tantoſt trouvai la Mancherie[4],
Et puis la Cordoüanerie[5] ;
Prèz demeure Henri Bourgaie.

  1. De la rue Saint-Denis à Sainte-Opportune.

    Cette rue est probablement la rue Courtalon, nom d’un particulier.

    L’église Sainte Opportune se trouvait entre cette rue et la précédente.

  2. De la rue Saint-Denis à la rue a Descarcheeurs.

    Elle fut réunie plus tard à la rue de la Feronnerie.

  3. De la rue a Descarcheeurs à la rue à Bourdonnas.

    Cette voie tirait son nom des marchands de fers ou ferrons qui l’habitaient.

  4. De la rue a Descarcheeurs à la rue à Bourdonnas.

    Plus tard, elle devint la rue de la Limace, puis rue aux Chats, rue aux Pourceaux, etc. Elle a repris aujourd’hui le nom de rue de la Limace,

  5. De la rue de la Herengerie à la rue a Descarcheeurs.

    Les cordonniers ayant quitté cette rue, elle prit, au dix-septième siècle, le nom de rue des Fourreurs, qu’elle porte encore.