Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/359

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


La Logique. Des saints ! Pourquoi sont-ils saints ?

ANTOINE.

Et vous, Marie-Madeleine… le diable jette des tuiles sur les vertus. La Luxure. Marie-Madeleine, qui lavait les pieds du Christ, mais… L’Avarice. Combien y avait-il de chandeliers sur la table ? Oh ! Si j’ai péché, pardonnez-moi ! Lentement. Si… j’ai… pé… ché… La Logique. En quoi ? Les Vertus. Prie donc ! Pardonnez-moi, divin messie, Jésus-Christ, fils de Dieu ! L’Avarice. Et il travaillait avec son père à faire des instruments de labourage.

ANTOINE.

Intercédez pour moi, car vous savez… La Luxure. Et cette femme était fort belle…