Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/489

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Le Diable. Rien !

ANTOINE.

Que puis-je faire ? Fils de Dieu qui es Dieu, Dieu comme le père, Dieu comme le saint-esprit, vous êtes un. Le Diable. Je suis plusieurs, je m’appelle légion.

ANTOINE.

Trinité indestructible ! Le Diable. Elle tombera !

ANTOINE.

Seigneur ! Seigneur ! Tu as fait le ciel et la terre, la mer, les étoiles, les oiseaux, les peuples et les grands bois. Le Diable. Allons donc ! Il est passé, celui-là ! On n’en parle plus, tu le sais bien.

ANTOINE.

Tu as envoyé ton fils… Le Diable. Il en viendra un autre !

ANTOINE.

… qui a établi la parole du ciel… Le Diable. Mais il en viendra un autre ! Un autre plus fort ! écoute donc : il détruira…

ANTOINE.

… et bâti son église dont les portes…