Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/495

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Dieu de l’avoir fait si petit. Tu battras avec ton front les pierres dures de l’autel, tu baiseras ton crucifix de cuivre, la flamme de ton coeur ne passera pas dans son métal ; tu chercheras dans ta cabane un couteau qui soit pointu… je reviendrai… je reviendrai…

ANTOINE.

Fais comme il te plaira ! Seigneur ! Je suis ton fils et ton esclave. Le Diable s’éloignant. Son fils ! Hah ! Hah ! Hah !

ANTOINE.

J’ai recours à toi, sauve-moi, aime-moi ! Le Diable. Hah ! Hah ! Hah !

ANTOINE.

Fais que je t’aime ! Le Diable. Hah ! Hah ! Hah !

ANTOINE.

Oh ! Jésus ! Oh ! Jésus ! Le Diable. Hah ! Hah ! Hah !

ANTOINE.

Donne-moi plus de foi ! Le Diable. Hah ! Hah ! Hah !

ANTOINE.

Miséricorde ! Miséricorde !