Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/503

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ni la musique qui les enivre… sans croire à l’oace, elles ont penché leur oreille au bord des gouffres de l Thessalie, et ont acheté à des mages ls plaques de métal qui se portent sur le ventre ; -elles serfusent à leurs époux, elles rient maintenant aux sacrifices, elles sont fatigues de tous les dieux, mais elles voudraient savoir pourquoi la Madeleine suivait le Christ par les chemins, etles plus naïves, n’est-c pas ?

Te demandent si, pour plaire au crucifié, il suffit de chérir son serviteur ?… Ntoine.

Se tourmentant.

ô mon dieu ! Estûce ma faute ? Elles venaent, je les recevais, et il fallait bien ranimer les pécheresses, rassurer les chrétiennes, convertir les idolâtres.

LA VOIX.

Oh ! Que ne pouvais-tu suivre l’idolâtre dans l’atrium, et t’agenouiller avec la chrétienne, sur les dalles fraîches es basiliques ; -mais c’est la pécheresse, Antoine, qu’il eûtfallu ne pas quitter ! Peu à peu, tu l’eusses déshabituée des hommes, tu aurais ôt de son front les banelette de pourpre, arraché de sa poitrine le cllier plein d’orgueil, retiré de ses doigts les camées lourds.

ANTOINE.

En colère.

Qu’elle prie ! Qu’elle leure ! Qu’elle jeûne ! Un cilice ! Des épies !

LA VOIX.

Elle essaie, elle s’enferme. La voilà seule et déshabillée, elle énou sa chussure, l’urne suspendue balance des ombres sur la blancheur de son flanc nu. Mais elle n’ose encore, elle frémit elle prend la chaînette à pointes recourbées, le san part, ses yeux pâlissent, elle tombe, elle se pâe… Antoine, en soupirant, s’étire les bras, le cochon se frotte le ventre contre terre ; les formes à peine enrevues juque-là commencent à grandir. Ce sont les sept péchésapitaux : evie, avarice, luxure, colère, gourmandise, paresse, orgueil, et une huitième plus petite, la logique. Elles voltigent comme des ombres, légèrement, tout autour de saint Antoine et projettent leur silhouette sur les rochers.