Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/523

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Les Basilidiens.

Le mot (…) signifie…

ANTOINE.

Se bouchant les oreilles.

Je ne veux pas l’entendre… Les Saturniens.

Nous te dirons le nom des sept anges qui ont fait…

ANTOINE.

Non ! Non !

Les Colorbasiens.

Celui des sept étoiles d’où procède la vie des hommes.

ANTOINE.

Non ! Non !

Les Thérapeutes.

Attends ! Attends ! Nous allons danser la danse du passage de la mer Rouge et chanter l’hymne du soleil !

Les Kabalistes.

Désignant avec leurs baguettes plusieurs points dans l’espace.

Vois-tu, comme le sang dans un grand corps, circuler l’haensoph universel dans les veines cachées de tous les mondes ?…

ANTOINE.

Au milieu des hérésies.

Par où fuir ?… des voix me hurlent aux oreilles !

Où suis-je donc ? à quoi pensai-je ?… ah oui !

à l’essence du verbe !… eh bien ?… les hérésies, faisant un grand cercle autour de lui, restent sur la pointe du pied, la bouche béante.

Mais je ne comprends rien à tout cela, moi ! Mon âme tourbillonne