Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


maux par la génération, l’emprisonnent dans la chair. Donc, fuyez les femmes !

Hilarion.

Admire leur continence !

Manès.

Ou plutôt, faites si bien qu’elles ne soient pas fécondes. — Mieux vaut pour l’âme tomber sur la terre que de languir dans des entraves charnelles !

Antoine.

Ah ! l’abomination !

Hilarion.

Qu’importe la hiérarchie des turpitudes ? l’Église a bien fait du mariage un sacrement !

Saturnin
en costume de Syrie :

Il propage un ordre de choses funestes ! Le père, pour punir les anges révoltés, leur ordonna de créer le monde. Le Christ est venu, afin que le dieu des juifs qui était un de ces anges…

Antoine.

Un ange ? lui ! le Créateur !

Cerdon.

N’a-t-il pas voulu tuer Moïse, tromper ses prophètes, séduit les peuples, répandu le mensonge et l’idolâtrie ?