Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/545

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Damis.

Et la peste s’en est allée !

ANTOINE.

Comment ! Il chasse les maladies.

Apollonius.

à Cnide, j’ai guéri l’amoureux de la Vénus… Damis.

Oui, un fou, qui même avait promis de l’épouser.

Aimer une femme, passe encore, mais une statue, quelle sottise ! Le maître lui posa la main sur le coeur, et l’amour aussitôt s’éteignit.

ANTOINE.

Quoi ! Il délivre des démons ?

Apollonius.

à Tarente, on portait au bûcher une jeune fille morte… Damis.

Le maître lui toucha les lèvres, et elle s’est relevée, en appelant sa mère.

ANTOINE.

Comment ! Il ressuscite les morts ?

Apollonius.

J’ai prédit le pouvoir à Vespasien…

ANTOINE.

Quoi ! Il devine l’avenir ?

Apollonius.

étant à table, avec lui, aux bains de Baïa…