Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/570

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


La Logique.

Pourquoi tentait-il Judas en lui confiant la bourse !

L’Envie.

Il n’a pas succombé, lui, car un ange le soutenait dans son angoisse.

La Logique.

Il n’était point pur du péché, puisqu’il naquit de la femme.

La Science.

Il descendait de Rahab la paillarde, de Bethsabé l’adultère, de Thamar l’incestueuse.

La Logique.

Pourquoi ne vint-il pas chez Lazare, pourquoi repoussait-t-il sa mère ?

Pourquoi avait-il besoin du baptême ? Pourquoi avait-il peur de mourir ?

ANTOINE

aux vertus.

Oh ! Vous pâlissez !

Tous à La Fois.

Ah ! Tu chanteras ! Tu danseras ! Tu riras !

Il court éperdu, pour fuir.

L’Orgueil crie : assez prié, Antoine ! Tu as la grâce !

ANTOINE.

Comment ?… et les tentations qui sont là !

Le diable fait aux péchés un signe rapide.

L’Orgueil.

Elles n’y sont plus ! Regarde !

Les péchés ont disparu.