Page:Héricourt - La Femme affranchie.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 23 —

Conçue ainsi, la société élabore progressivement quatre formes du Droit : Droit naturel, Droit Civil, Droit Politique, Droit Économique.


VII

Par Droit naturel, la Société ne peut plus entendre la satisfaction des seuls besoins animaux : car l’être humain n’est pas une brute : il est une Intelligence, une Raison, une Justice ; il est aussi l’art, l’industrie, la Liberté.

Donc, de Droit naturel, toute créature humaine est libre, autonome, doit développer ses facultés, exercer ses aptitudes sans autre limite que l’Égalité, ou le respect du droit identiquement le même en autrui.

Quand la Raison générale sera suffisamment pénétrée de ces notions, elle formulera non seulement des lois pour protéger également la vie, l’honneur, la propriété légitime des associés, contre quiconque pénétrerait dans la sphère d’autrui pour la troubler ou la détruire ; mais, de plus, elle mettra à la disposition de tous, les moyens de développement qu’elle pourra généraliser : tel que l’enseignement des sciences, des arts, de l’industrie, des lois, etc. Elle comprendra que c’est son Devoir et son intérêt.

Son devoir, parce que la société poursuit la réalisation d’une destinée dont chacun de ses membres est un élément ;

Son devoir, parce que tous les co-associés ont un droit égal aux avantages sociaux ;

Son devoir, parce qu’ils sont réunis pour se garantir la jouissance de leurs droits, et se faciliter la pratique du Devoir.