Page:Hafiz - Quelques Odes, traduction Nicolas, 1898.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IV


Oh ! viens, Soufi, viens, le cristal de la coupe est diaphane, viens admirer la couleur de rubis[1] du vin qu’elle contient.


L’Unka[2] ne deviendra jamais la proie de

  1. Plus particulièrement rubis balais. Les vins de Chiraz sont toujours blancs.
  2. Nom d’oiseau : il est, comme le phénix, unique de son espèce. Chez les Soufis son nom signifie la connaissance de l’essence de Dieu. Les philosophes ont dit que l’essence de Dieu était impossible à connaître ; la création elle-même ne peut être pénétrée dans son essence. Ce que l’homme pense de la connaissance de Dieu est autre que ce qui est.