Page:Hafiz - Quelques Odes, traduction Nicolas, 1898.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 51 —

de vin à Hafiz, lui qui est si matinal, afin que sa prière du matin puisse avoir quelque effet favorable[1].


  1. D’autres manuscrits donnent : « Quel est donc, ô amour de mon âme, ce trouble, ce désordre que tu as jeté dans tous les cœurs ? Tu possèdes un visage dont l’éclat éclipse celui de l’astre des nuits et avec cela tu as un cœur de pierre. »